Pourquoi GEORGE HARRISON, le “Quiet One”, est-il l’ultime BEATLE ?

Cher George Harrison,

Lorsque j’ai découvert le groupe qui a fait de vous ce que vous êtes aujourd’hui, vous faisiez figure dans mon esprit, de troisième homme parmi les autres. La faute, mais néanmoins la bonne fortune, à un manifeste alignement des planètes, qui un jour de juillet 1957 a fait se croiser sur le même chemin, deux des plus grands auteurs-compositeurs que l’histoire nous a donné.

Mais à y voir de plus près, vous méritez selon moi, une place à part dans la postérité du Fabulous Four. Pas seulement pour votre culot, du haut de vos 20 ans, ni pour l’hystérie que vous provoquiez chez certaines, mais bien pour votre créativité et l’aura que vous inspirez.

Lors des premières années au sein du Fab Four, vous vous cantonné remarquablement bien au rôle de guitariste soliste attitré de la bande. De plus, le timbre de votre voix apporte aux deux autres, les harmonies qui ont fait entre autres le succès légendaire de votre formation. Mais alors que John et Paul se challengent mutuellement pour être celui qui écrira la meilleure chanson, vous, vous sentez monter ce potentiel créatif qui sommeillait jusqu’ici en vous. Et vous êtes prêt, à faire face à l’hégémonie du duo souverain.

VOIR LA VIDÉO POUR LA SUITE…

Lien externe pour que Google (dont nous sommes les pantins) soit content :
https://www.telerama.fr/television/george-harrison-la-derniere-tentation-de-martin-scorsese,74652.php

Lien interne pour que Google soit encore plus content :
https://cacestdurock.com/banana-album-velvet-underground/

8 commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *