BORN TO RUN et la quête perfectionniste de BRUCE SPRINGSTEEN

Novembre 75, Hammersmith Odéon de Londres ! Bruce Springsteen et son E Street Band donnent leur première représentation en dehors du sol américain.

Première date d’une mini-tournée européenne pour promouvoir le dernier album de la nouvelle star du rock Made in USA. Un 3e opus attendu et promis à un succès commercial que les spécialistes lui prédisent depuis longtemps. Des promesses entretenues au fil des mois précédents, par un plan marketing bien organisé. Un plan mettant une pression telle sur les épaules de l’intéressé, qu’au moment de rentrer en studio pour enregistrer cet album, considéré aujourd’hui comme l’un des plus importants de l’histoire du rock, seules deux possibilités s’offraient à lui à l’issu de cet exercice homérique, la gloire ou l’oubli.

Les débuts

Trois ans avant l’album qui allait le propulser au rang de rockstar accomplie, le jeune Bruce Springsteen voit sa carrière de musicien prendre un tournant. Il signe son premier contrat dans la maison de disque du célèbre producteur John Hammond. Le dirigeant de la Columbia voit dans son nouveau poulain le digne successeur de son premier protégé, Bob Dylan.

À la manière de son prédécesseur, c’est grâce à des textes poétiques qu’il forge son originalité, mais surtout grâce à une présence scénique et une manière de jouer déjà avec son audience, qui ira inspirer l’une des plus fameuses improvisations de l’histoire du cinéma dans Taxi Driver.

Avant de se faire le porte-étendard de la “working class”, il relate l’expérience de sa jeune existence dans son New Jersey natal. Il déconstruit et ré-assemble à sa manière l’héritage laissé par les pionniers du rock dans l’inconscient collectif américain.

Malgré un très bon accueil critique, ses deux premiers albums, sortis tous deux aux limites de l’année 73, n’ont pas rencontré le succès que ses ambitions et son talent laissaient présager, et c’est dos au mur qu’à l’été 74, Bruce Springsteen et son E Street Band entrent en studio pour jouer leur dernière carte. Ce sera le triomphe commercial ou leur dernier album avec la maison de disque.

VOIR LA VIDÉO POUR LA SUITE…

Lien externe pour que Google (dont nous sommes les pantins) soit content :
http://www.rocknreviews.fr/Album/Bruce-Springsteen/Born-to-Run-1975-.html

Lien interne pour que Google soit encore plus content :
https://cacestdurock.com/pearl-face-cachee-pionniere-janis-joplin/

70 commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *